Intox @11

En vacances chez maman à Avignon, je souhaitais ramener du miel à ma voisine. J’en avais averti maman. Elle a été aux halles et a acheté un pot de miel dans un étal « Produits de Provence », convaincue d’acheter un produit régional.
Quand j’ai vu le pot, il m’a évoqué quelque chose. Vérification faite, il s’agit d’un miel vendu chez Lidl autour de 2,49 euros le pot de 250 grammes. Sa composition indique un mélange de miel de l’Union européenne et hors Union européenne.
Maman a acheté ce pot de miel 7,80 euros.
Je lui ai proposé de faire un signalement à la DGCCRF pour pratique commerciale trompeuse. Elle a refusé. Je le regrette… Pour acheter un nouveau pot de miel, elle m’a proposé d’aller dans les rues piétonnes chez un vendeur de tapenade à l’enseigne tapageuse, me précisant qu’eux, c’est sûr, font des produits régionaux.
Avant d’y aller, j’ai fait une petite recherche sur Internet. Sur leur site, une belle histoire de famille est racontée, avec une adresse commerciale dans le Vaucluse. Il est question de « notre atelier », de « recette régionale », mais aucun lieu de fabrication n’est indiqué ni aucune origine des produits.
Décidément, le « produit d’arnaque régionale » a de beaux jours devant lui !

6 commentaires pour Intox @11

  • vincent

    Oui. Depuis que les grands distributeurs s’en sont emparés.

    • Cécyle

      Là, il s’agit plus d’un « petit commerçant » qui joue l’arnaque !

      • vincent

        Oui, et c’est encore pire. Parce que par défaut, on s’y attend encore moins.

      • Cécyle

        J’ai fait un microbillet Twitter; j’espère que la DGCCRF réagira.

        • vincent

          C’est effectivement souhaitable.
          Vous nous tiendrez au courant ?

          • Cécyle

            Bien sûr Vincent ! 😉

Envoyer un commentaire

 

 

 

Vous pouvez utiliser ces balises HTML

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>