Corps @26

Dès le début du confinement, ma priorité a été de préserver ma santé physique et mentale. Je ne savais pas la tournure qu’allaient prendre les choses (je ne le sais toujours pas). Je me suis rabattue sur ce que je sais faire : créer un rythme journalier afin de garder une certaine maîtrise du temps ; cultiver l’équilibre en toute chose.
Pour ce qui est de l’activité physique, j’ai pensé au début profiter des « permissions de sortie ». Au vu de l’ambiance dès que je mettais le nez dehors pour faire des commissions, je me suis vite rendu compte que l’extérieur m’était anxiolytique. Le virus ? Non, lui ne m’a jamais vraiment fait peur ; plus l’agressivité ambiante et les nouveaux codes sociaux de distanciation et de cheminement pas toujours facile à comprendre et à gérer.
J’ai donc limité mes sorties aux commissions sans faire de détours et à une visite chez mon médecin. Je marchais chez moi, ou dans le parking en sous-sol, multipliant les occasions de faire plus que le piétinement intérieur : je l’ai évoqué dans ce billet. Côté sport, je me suis astreinte à une à deux séances par jour (avec un jour de repos par semaine) sans trop avoir à me forcer d’ailleurs. Du 15 mars au 26 mai 2020, j’ai ainsi fait chez moi quatre-vingt-douze heures, quarante minutes et quinze secondes de sport. Et je me suis écroulée
De fatigue ? Non, plus de dépit, couplé à une grande lassitude. Marcher sur le stepper pour aller nulle part. Ramer sans que le décor ne défile. Modeler mon corps sans caresses ni regards concupiscents en retour. J’ai perdu 2 kg. Je ne me suis jamais sentie aussi bien dans mon corps. Cela a relancé mon désir du corps d’une autre, peut-être aussi parce que le judo m’offre d’ordinaire des contacts physiques qui, sans être sexuels, me procurent une sensation de complétude charnelle.
Le judo reprend en septembre ; j’espère. D’ici là, que proposer à mon corps ?
— Rame !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.