Pucer @42

J’ai entendu sur France info un reportage sur les « brigades de cas contacts » (ici) instaurées récemment dans le cadre de la lutte contre le covid-19. L’accent était mis sur la réactivité dès qu’un médecin signale un « cas » et la participation heureuse des « cas » à qui l’ont demande les noms et cordonnées des personnes qu’elles ont pu fréquenter. On entend des bribes choisies de conversations téléphoniques pour faire la démonstration du bon fonctionnement de l’enquête. Tout était fait pour que l’auditrice que je suis comprenne que répondre à ces questions est de l’ordre de l’évidence sans discussion possible. Notre santé est en jeu !
D’emblée j’ai été mal à l’aise, me demandant ce que je ferais si l’on m’enjoignait de balancer (c’est le verbe qui me vient) ainsi les personnes que j’ai vues ces quinze derniers jours. Je pense d’abord que je serais plus réactive que la Sécu (qui se donne vingt-quatre heures hors week-end et jours fériés, je suppose) et appellerais sitôt les personnes concernées, les invitant à appeler leur médecin. Et quand on m’appellera pour me poser ces questions, je répondrai que c’est déjà fait. Serais-je une mauvaise citoyenne ?
Je suis surtout très attachée aux libertés individuelles et collectives et sature de ce gouvernement qui privilégie la répression et l’infantilisation dans la gestion de crise. Il n’est pas le premier à proposer des mesures liberticides sous prétexte d’état d’urgence ni le premier à pratiquer l’autoritarisme dans la gestion des conflits sociaux ou politiques. Je trouve néanmoins particulièrement inquiétant qu’il joue sur la peur et la culpabilité pour pallier les insuffisances de l’État et les inconséquences de ses propres décisions.
Je vous donne rendez-vous le 28 juin pour voter et bouter hors de nos conseils municipaux les suppôts de ce gouvernement antisocial, liberticide et productiviste. Ce sera déjà cela de pris !

3 commentaires pour Pucer @42

  • Pierre PLATON

    Entièrement d’accord, Cécile !
    La gestion de cette crise par la peur, l’autoritarisme, la répression, est bien là pour masquer (en tissu fleuri ?) les insuffisances de notre système de santé pour y faire face.
    De même pour le traçage numérique par stop-covid, que, comme beaucoup de citoyens, je me refuse à installer sur mon smartphone.
    Quant aux manifs dans l’espace public, on a bien vu, tant à Maubeuge qu’à Paris ou ailleurs, que le peuple en colère était capable de se passer d’autorisation.
    Et, sans attendre le 28 juin (mais je serai au rdv), j’espère que nous serons nombreux le 16, aux cotés des personnels de la Santé, descendus de ces balcons bêlants de générosité facile !

    Bien à toi

    Pierre

    • Cécyle

      Bonjour Pierre, bienvenu en Hétéronomie 😉
      Je souscris à l’intégralité de vos propos ! Merci.

      • Isabelle

        Bienvenue en Hétéronomie Pierre ! 🙂
        Bien d’accord aussi…

Envoyer un commentaire

 

 

 

Vous pouvez utiliser ces balises HTML

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>