Vérité syndicale @32

Le premier jour de la vente dans les pharmacies de masques en tissu, je savais que ma pharmacie n’en avait pas encore reçu quand je suis passée devant une autre officine de mon quartier. Un affichage extérieur annonçait « Vente de masques chirurgicaux ». Je suis rentrée pour voir s’il y avait du gel et connaître le prix des masques en tissu.
Il y avait bien du gel (ma pharmacie vendait de la solution liquide, pas toujours pratique) et j’en ai pris une bouteille. Vérification faite, elle bien était vendue conformément à l’encadrement des prix, mais, surprise ! à son montant maximum.
Pour le masque, un client en avait acheté juste avant moi et j’avais entendu ce qui me semblait être 8,90€. Je demande confirmation et le vendeur, pardon l’employé, de la pharmacie, me répond immédiatement « 10€ », avant de se reprendre et dire « 8,90€ pour adulte ».
Je crois que ce commerce est un cas typique de ces officines de marchands avant d’être des pharmaciens. Pendant le temps de ma présence, sur un écran publicitaire (je n’ai pas d’autres mots) s’affichait régulièrement le message, un peu daté, invitant les personnes ayant des masques chez elles à les déposer pour qu’ils soient remis aux soignants. Face à ce message résumant toute l’incurie politique du moment, le doute m’a même effleuré que si des masques ont été déposés, ils aient bien été remis aux soignants. Je n’aurais pas eu ce doute dans ma pharmacie de référence.

Envoyer un commentaire

 

 

 

Vous pouvez utiliser ces balises HTML

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>