Ouf ! @3

La période de pandémie et la reprise brutale de mes crises d’asthme m’ont conduite à reprendre un traitement médical. La posologie du traitement de fond est quatre bouffées par jour, mais il est possible d’aller jusqu’à huit par jour si besoin. Aux débuts du traitement, j’ai eu besoin de huit par jour.
Le dispositif pour prendre le médicament indique le nombre de doses restant, sur les soixante qu’il contient. Au bout de cinq jours, je retourne à la pharmacie pour avoir un renouvellement, anticipant ne pas pouvoir y aller le lendemain et avoir rapidement besoin d’un nouveau flacon.
La pharmacie s’exclame d’abord en voyant ma prescription « Mais ce n’est pas possible, ça fait cinq jours ! » trouvant visiblement incroyable que j’ai déjà autant utilisé le médicament. Je lui explique que des crises d’asthme ont repris en raison de l’angoisse, à cause du contexte ambiant, alors que je n’avais plus de traitement depuis longtemps et que je suis montée à la dose maximale.
Je crois que c’est surtout mon ton et l’angoisse qui transparaissaient, alors que je m’inquiétais déjà de ne pas avoir de renouvellement de traitement, qui l’ont fait, très vite, changer de discours. Elle m’a tout de suite dit qu’elle me donnerait le médicament en stock puis allait m’en commander un autre pour dans deux jours. Puis, elle m’en a commandé deux.
Nous avons ensuite parlé de ce qui pourrait permettre d’apaiser l’angoisse, car je ne souhaitais pas prendre trop l’anxiolytique que m’avait prescrit mon médecin. Je sais d’expérience que d’avoir mon médicament contre l’asthme est en soi un facteur de gestion du stress. Plusieurs autres produits ou pratiques (de respiration, d’échanges par téléphone) m’ont permis de mieux juguler l’angoisse et mieux respirer de nuit comme de jour. D’ailleurs, je n’ai pas encore eu besoin de renouveler mon traitement.

Envoyer un commentaire

 

 

 

Vous pouvez utiliser ces balises HTML

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>