Couperet @16

Le 13 mars dernier, j’ai reçu un mail « Covid-19 : Flash (sic) d’information » de la Lettre citoyenne, outil par lequel la Ville de Paris communique avec les détenteurs de la carte citoyenne. Il est question des mesures annoncées par le président de la République la veille. Je lis avec attention. En plus des séniors, il est fait référence aux « personnes fragiles », « personnes vulnérables », ou « particulièrement vulnérables » en plus des séniors sans véritable définition.
Elle arrive dans un paragraphe consacré aux activités associatives, la Ville lançant un appel ponctuel à bénévoles.

« Toutefois, la solidarité des Parisien·nes doit pouvoir s’exprimer dans ce moment qui touche durement notre pays. Les associations parisiennes et leurs bénévoles peuvent avoir besoin de vous.
« Aussi, si vous ne faites pas partie des personnes considérées comme particulièrement vulnérables (seniors de plus de 70 ans, personnes atteintes de maladies chroniques, de troubles respiratoires, personnes en situation de handicap) et que vous souhaitez participer au maintien de l’activité du secteur associatif, nous vous invitons à vous rendre sur le site Je m’engage pour consulter les besoins des associations. »

J’ai sitôt envoyé un microbillet Twitter tant je suis en colère.

« Quelqu’un peut-il m’expliquer en quoi mon #handicap visuel fait de moi une « personne particulièrement vulnérable » face au #covid19, ce qui me priverait de participer à la vie citoyenne et à l’effort collectif ? Si vous saviez combien ça me… ça me… @Parisjecoute @Paris »

Ce qui me rend vulnérable, c’est le validisme qui s’exprime par exemple dans la communication institutionnelle sur le virus sur les comptes de la Ville comme ici. La question que pose cette lettre « citoyenne » (?) est celle de la participation des personnes handicapées à la vie sociale, politique, économique, culturelle, la vie tout court. Considérer sans distinction qu’elles sont « particulièrement vulnérables », c’est tirer une balle dans le pied dans toute velléité d’inclusion. J’en rage.

Envoyer un commentaire

 

 

 

Vous pouvez utiliser ces balises HTML

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>