Archives quotidiennes :

Colère @16

Maman est née en 1939. Elle a donc 80 ans et souffre depuis la Guerre d’une bronchite chronique. Conclusion : elle tousse. Elle tousse même beaucoup et sa toux fait partie de mes références sonores. Quand j’étais enfant, et encore aujourd’hui, c’est à sa toux que je la retrouve dans une foule ou dans un lieu où je sais qu’elle est. J’ai donc toujours vécu sa toux comme un point de référence, quelque chose de positif en somme, même si je sais que cela rend ses bronches fragiles.
Je la mettais en garde la semaine dernière contre ce virus qui se répand comme une traînée (ah ! les traînées…) de poudre et permet au gouvernement de mener sa basse besogne antisociale en toute impunité. Voici une partie de sa réponse :

« Dès que je tousse, j’effraie les gens qui ne me connaissent pas.
« Au théâtre, il y a deux jours, j’ai dû discuter avec mes voisins pour qu’ils ne s’inquiètent pas.
« Au tango, il est inutile que j’aille ailleurs que dans mon club.
« J’ai dû parler de ma bronchite chronique aux Pilates.
« Les gens sortent de la queue chez le maraîcher si je tousse…
« Quatre situations que je viens de vivre cette semaine ! »

J’avoue, ça m’a mise sacrément en colère ! On m’a raconté depuis moult situations où, dans des lieux publics, des personnes soit « à tête de Chinois », soit toussant, ont vécu le même ostracisme.
Dans un mail suivant, maman m’écrit :

« Il faut tout de même savoir qu’il y aura plus de 8 000 morts de la grippe, et que j’y suis exposée chaque année comme tout le monde. Je ne vis pas en y pensant, et je n’ai encore jamais rencontré ce problème de peur chez les gens qui m’ont croisée.
« Mais le corona vient de Chine, et la Chine… c’est depuis longtemps le danger qui nous menace, ils sont tellement nombreux ! »

Tous les arguments sont là. Et ma colère est intacte.