Ailleurs @40

Alors que je fais des courses dans un supermarché de mon quartier, j’avise dans le congélateur de poissons une boîte de sushis. Sur cet emblème de la gastronomie japonaise est apposé un bel autocollant promotionnel. Il y a écrit dessus « Nouvel an Chinois » (sic).
Ah ! sans doute que pour ceux qui ont voulu profiter de cette aubaine de toutes les fêtes et de leur potentiel capitaliste tous les Asiatiques se ressemblent et ils sont si proches, juste une mer entre eux. N’est-ce pas un beau résumé d’un racisme latent ? Celui de certains qui sont prompts à hurler si on confond deux AOC de régions différentes et s’étrangleraient si on apposait sur une boîte de cassoulet « Fête de la bière Munichoise » (je reste dans le ton typographique) mais pour lesquels les « bridés » sont tous un peu pareil, pas de quoi en faire un fromage. De quoi surtout couper l’appétit.

1 réflexion sur « Ailleurs @40 »

  1. Pierre

    Ce qui me couperait l ´appétit c’est d’acheter des sushis congelés. Surtout que le poisson a lui même été certainement congelé à l’origine . Je serais moins catégorique sur le ´folklore ´du nouvel an chinois. On y mêle joyeusement cuisine chinoise , japonaise, thaie alors que finalement seuls chinois et vietnamiens ont la même fête. Mais vu d’Asie il est certain qu’on propose également une cuisine européenne sans vraiment connaître les subtilités entre du saumon fumé norvégien et la morue portugaise. Et puis pendant le nouvel an chinois on peut manger français ! L important c est la fête

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.