Galère @7

Jeudi matin, je rentre de ma séance de sport quotidienne vers 9 h 30.
En entrant dans mon appartement, tout semble en ordre mais après avoir posé mon sac de sport, je me rends compte qu’une étendue d’eau recouvre une partie du sol du logement.
En quelques secondes, je comprends que toute l’eau de mon lave-linge s’est répandue dans l’appartement (je constaterai plus tard que l’évacuation d’eau était bouchée).
Premier réflexe : m’assurer que la machine est éteinte. Elle est accessible par la face sud. Je débranche tout.
Deuxième étape : évacuer l’eau. Au regard de la configuration de mon appartement, il n’y a pas d’autres solutions que d’éponger. Armé de mon seau et de ma serpillère, je me lance dans l’opération.
J’attaque par la zone de fin d’inondation, le rivage nord. Grossière erreur de débutant. C’est comme éponger un puits sans fond : l’eau ainsi « espongée » est remplacée par une nouvelle eau. C’est sans fin.
Je change de tactique en décidant de partir de la source. Bonne idée. L’eau ne reflue pas et je parviens à progresser pour rejoindre le rivage nord.
Tout au long de mon parcourt, je m’amuse à découvrir la typologie du sol de mon appartement. La terrain plat autour du lave-linge, le lac plus profond entre la partie cuisine et la partie salon, les zones de déversement des trop-pleins sous la poubelle ou sous la table puis la colline, le fameux rivage nord où l’eau s’est arrêtée.
Une fois la totalité de l’eau récupérée, je suis surpris du peu d’eau utilisée par la machine. Je savais déjà que les lave-vaisselle utilisent beaucoup moins d’eau qu’une lessive faite à la mains mais mon seau est rempli aux trois quarts (plein, il contient 5 litres) ce qui me parait peu pour le lavage et le rinçage. Je me note donc : « rechercher des études comparatives sur les volumes d’eau des machines à laver le linge ». A suivre les pieds au sec j’espère.

 

6 commentaires pour Galère @7

  • vincent

    Je pense que, comme il y a plusieurs vidanges qui se produisent à différents moments (vidange avant essorage, vidange à la fin de ou des essorages), il faut peut-être prendre en compte que toute l’eau que vous avez récupérée n’est pas toute l’eau qui à été utilisée par la machine pendant tout le cycle. Le bouchage de l’évacuation ayant pu se produire à n’importe qu’elle moment.
    Il faudrait refaire l’expérience de façon plus… encadrée :).
    Mais bon, les recherches sur Internet à ce sujet sont peut-être moins risquée (bien qu’avec la tendance croissante à la désinformation… on n’est plus sûr de rien).
    J’espère en tout cas que l’appartement et les meubles et autre n’ont pas trop pris l’eau.

    • Cécyle

      Normalement, la consommation d’eau est désormais indiquée sur les notices.

      • vincent

        Oui, je crois 🙂

      • Frédéric

        Je crois que je n’ai plus la notice ou alors elle est bien cachée au sec 😉

        • Cécyle

          On trouve beaucoup de notices en ligne avec les références des produits. C’est un truc de bigleux que de les chercher là ; quand la version papier est écrite trop petite, ça dépanne bien.

    • Frédéric

      Merci Vincent !
      Et pas de dégâts.
      Bon week-end !

Envoyer un commentaire

 

 

 

Vous pouvez utiliser ces balises HTML

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>