Couperet @15

Chaque fois que je cherche un sujet de billet, les médias me le servent sur un plateau, cette fois-ci depuis mon fil Twitter. Le titre, « Une mère et sa fille découvertes mortes dans un appartement du centre-ville de Nîmes », me fait craindre deux nouveaux féminicides. L’événement se passe à Nîmes, ville dans laquelle j’ai des souvenirs. Deux bonnes raisons de lire, ici.
Tout va bien, ou presque : ces deux femmes sont mortes « de cause naturelle » dans des circonstances assez dramatiques pourtant. Elles étaient dans une grande misère économique et sociale. Et le couperet tombe : « La dernière fois qu’elle a été vue vivante, c’était il y a 3 semaines. Elle aurait réclamé à une voisine des pâtes. Cette dernière aurait refusé. »
Ouh là là ! la voisine. Qu’est-ce qu’elle se prend d’un coup ! Mais pourquoi ? Sa tête ne revenait pas au journaliste ? Car franchement, clore ainsi l’article ne revient-il pas à imputer la responsabilité de la mort d’au moins l’une de ces femmes à la voisine ? Et qu’est-ce qu’il en sait, d’ailleurs, notre journaliste, de la manière dont cela a été demandé, de pourquoi la voisine a refusé… Ne peut-il y avoir une bonne raison à refuser un plat de pâtes ?
Il y en a plein, bien sûr. Je n’ose imaginer le sort de la voisine s’il s’était agi de lentilles… Au moins, je gage que les pâtes auront moins de conséquences historiques que les lentilles. Quant à la culpabilité que porte désormais cette voisine, je veux bien me faire nonne le temps de l’en absoudre. Quelles que soient les circonstances exactes de cette affaire, elle ne mérite pas de la porter tant elle n’est forcément pas responsable de cette misère morbide.

 

2 réflexions sur « Couperet @15 »

  1. Isabelle

    Cela renvoie au conditionnel utilisé dans un procès, le doute d’avant la sentence, mais aussi au conditionnel de la rumeur publique qui, comme chacun le sait, se fonde toujours sur quelque chose qui doit ben être vrai ma bonne dame.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.