Biodiversité @22

En attendant le bus (c’est rare mais ça m’arrive), j’ai vu cette publicité pour une entreprise de livraison de repas à domicile. Le texte : « Qu’est-ce qui vous ferait plaisir ? Un monde à refaire, Pas (sic) la vaisselle. » J’étais la veille et l’avant-veille place du Châtelet pour soutenir les activistes de Extinction Rébellion (je raconte ici) qui, sous une pluie battante, nous invitent à changer le monde en exigeant :

« La reconnaissance de la gravité et de l’urgence des crises écologiques actuelles et une communication honnête sur le sujet.
« La réduction immédiate des émissions de gaz à effet de serre pour atteindre la neutralité carbone en 2025, grâce à une réduction de la consommation et une descente énergétique planifiée.
« L’arrêt immédiat de la destruction des écosystèmes océaniques et terrestres, à l’origine d’une extinction massive du monde vivant.
« La création d’une assemblée citoyenne chargée de décider des mesures à mettre en place pour atteindre ces objectifs et garante d’une transition juste et équitable. »

Ils utilisent des toilettes sèches (j’ai testé !), trient leurs déchets (j’ai constaté) et sans doute plein d’autres choses comme toutes les personnes qui savent que changer le monde nécessite que nous engagions chacun une réflexion sur l’impact de nos consommations sur l’épuisement des ressources et l’exploitation des peuples. Et pendant ce temps, des je-ne-sais-quoi vont utiliser un service de livraison de repas à domicile par une société qui exploite les livreurs et souvent aussi les restaurants sur l’argument que ne pas faire la vaisselle (utiliser du jetable) laisse plus de temps pour changer le monde.
Deux jours plutôt, nous mangions dans un restovite avec Isabelle. Quatre de ces livreurs étaient là. Un venait chercher un donut. Oui, un seul donut commandé par Internet et livré à domicile. Les mots me manquent pour qualifier une telle attitude. Et cette question me vient : comment pouvons-nous faire converger les personnes qui se font livrer un donut et celles qui se font saucer place du Châtelet ? Je l’ignore, mais il le faudra pour que le monde change ne serait-ce que parce que aujourd’hui les premiers sont forcément plus nombreux que les seconds.

Envoyer un commentaire

 

 

 

Vous pouvez utiliser ces balises HTML

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>