Brosse @43

En passant sur le parvis de l’Hôtel de Ville, Isabelle a remarqué les oriflammes installées fin août par la Ville pour rendre visible les victimes des féminicides en France depuis le 1er janvier 2019. L’insupportable compte en est tenu par une page Facebook communautaire Féminicides par compagnons ou ex (ici). Elle m’a envoyé quelques photos où j’ai remarqué que « août » était accentué. Forcément, j’ai eu envie d’écrire au service de communication de la Ville qui, en plus de pratiquer le validisme, pratique le sexisme dans cette contribution typographique à l’ordre bourgeois, sexiste et raciste qui nous opprime. Les deux vont si bien ensemble…
Voici mon courrier, que j’ai également envoyé à Hélène Bidard et Célia Blauel, deux adjointes à la maire de Paris en pointe des luttes féministes. Je ne manquerai pas de vous dire si j’ai une réponse.

Madame,
Je tenais avant toute chose à vous remercier pour ces oriflammes apposées sur l’Hôtel de Ville énumérant les noms des femmes victimes cette année de féminicide, oriflammes qui, par leur puissance évocatrice, sauront, je l’espère, porter les Parisiens autant que les Parisiennes à se mobiliser contre ces violences.
L’écrivaine que je suis ne peut néanmoins vous épargner une remarque typographique qui, au-delà de l’anecdote, porte un sens politique majeur. Je remarque en effet que le nom de mois est écrit avec une majuscule, ce qui est une faute en français. La majuscule est un calque de l’américain, langue internationale qui symbolise le libéralisme mondial et l’exploitation des peuples qui va avec, donc des femmes. Cette majuscule vient donc ternir le message par son empreinte sexiste, considérant que le sexisme est un système d’oppression.
Cette faute typographique (et politique) est malheureusement très fréquente et je trouverais bien que la Ville de Paris n’encourage pas son usage.
Je vous remercie de l’attention que vous porterez à mon message.
Bonne journée
Cy Jung, écrivaine

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.