Archives quotidiennes :

Arc-en-ciel @15

Pendant mon court séjour à Berlin (trois nuits), j’ai beaucoup circulé en bus. Le deuxième jour, alors que le bus venait juste de fermer ses portes et était encore à l’arrêt, une femme toque à la porte côté chauffeur. Le bus part sans lui ouvrir. J’étais suffisamment près de cette porte pour constater que la femme laissée sur le carreau portait un voile. Coïncidence ?
Le lendemain, rebelote. Le bus est à son arrêt, la porte se ferme, s’ouvre, se referme, s’ouvre, se referme, s’ouvre enfin ; une femme et une jeune fille montent. La femme porte un voile. La prise de bec (en allemand) avec la machiniste (très blonde) est violente. La femme et la jeune fille vont s’asseoir au fond du bus. La machiniste éteint son moteur. On reste là cinq grosses minutes.
J’interroge maman. Elle m’explique que la femme portant le voile essayait d’ouvrir la porte avec le bouton ad hoc pendant que la machiniste s’énervait sur le bouton à sa disposition pour la fermer. À l’évidence, la machiniste ne souhaitait pas que cette femme monte dans son bus. Elle a fort heureusement perdu la partie mais semblait trop ébranlée pour repartir tout de suite. Aucun passager n’est intervenu. Maman m’a assuré avoir fait les très gros yeux à la machiniste. Je n’en doute pas.
Deux jours. Deux incidents racistes. Ça fait beaucoup, non, pour un pays qui se targue d’accueillir à bras ouverts les réfugiés ? Je n’en ai jamais constaté avec une telle fréquence à Paris. Mais, qui sait ? La France est aussi un pays raciste, je n’ai aucun doute là-dessus.