Caviardage @11

Avertissement : malgré une tentative formelle d’accrocher de façon emphatique l’attention de lectrices et de lecteurs, ce papier ne parle que du vide qui nous entoure.

Tsunami en France : Alexandre Jardin renverse la table du monde littéraire en avouant avoir menti pendant des années dans son dernier livre !…. « Euh… Alexandre qui ? » rétorqueront peut-être les plus téméraires, les autres étant déjà partis lire les billets dignes d’intérêt, eux, de Cécyle et d’Isabelle. Alexandre Jardin est un auteur qui a eu ses heures de gloire dans les années 80 et 90 en tant que jeune auteur de romans à succès (certains adaptés au cinéma comme Le Zèbre ou Fanfan). Ces romans tournaient tous (c’est le cas de le dire) autour de l’idée que l’amour n’existe qu’au moment de la séduction initiale, les protagonistes de ses œuvres s’évertuant ainsi à la rejouer de page en page…
Bref, coup de pied dans la fourmilière, paraît-il, puisque le sieur avoue avoir menti toutes ces années, notamment dans ses romans dits « autobiographiques ».
À ce stade, vous êtes sans doute comme moi, complètement avide d’en savoir plus…. Bon, désolé mais non, il n’avouera pas avoir fait écrire ses romans par quelqu’un d’autre, il ne révèlera pas avoir développé sa thématique de prédilection pour dénoncer l’inanité de l’époque… Rien de plus précis que « j’ai menti tout le temps depuis le début sur tout » en convoquant, sans doute pour nous faire comprendre l’importance de son propos, des figures tutélaires de la supercherie en littérature comme Romain Gary par exemple (oui, il faut oser quand même…).

Alors bon, Alexandre, si vous lisez ces lignes, ceci est pour vous : manifestement, vous semblez profondément affecté par cette annonce qui par ailleurs ne semble pas provoquer chez vous une once de libération. J’irais même jusqu’à dire que vous me paraissez être plutôt dans une profonde dépression. Alors je vous souhaite sincèrement de vous remettre mais concrètement, je me tape complètement que vous nous ayez menti toutes ces années. Je m’en fous peut-être moins que les lecteurs de ce papier ne se foutent, avec raison, de ce que je viens d’écrire, mais pas loin quand même !

Envoyer un commentaire

 

 

 

Vous pouvez utiliser ces balises HTML

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>