Élection @28

Je rentre à l’instant du bureau de vote où je viens de faire mon devoir de citoyen. C’est toujours une certaine satisfaction que de glisser son enveloppe dans l’urne avec l’espoir que ce petit bout de papier emballé dans une enveloppe bleu portera loin mes idées…
Peut-être cette sensation de responsabilité est à l’origine de ce que j’appelle mon « TOC » électoral. En effet, il se manifeste exclusivement dans l’isoloir de la façon suivante : un fois le bulletin de mon choix en main, je passe un long moment à le regarder pour m’assurer qu’il s’agit bien du bulletin que je voulais choisir. Une fois bien certain de cette concordance, je plie le bulletin. Une fois plié, pris d’un doute, je le déplie pour m’assurer qu’il s’agit bien toujours du bon bulletin. L’opération peut ainsi se reproduire 3 ou 4 fois. Vient ensuite le moment de mettre le bulletin dans l’enveloppe. Il arrive alors bien souvent que je le ressorte, le déplie à nouveau puis, rassuré, je l’y remets et ferme l’enveloppe. Pour l’élection présidentielle, il faut ajouter l’étape de la réouverture de l’enveloppe et du bulletin, au cas où Gérard Majax soit passé par là.
Il y a quelques années, je faisais cela avec une inquiétude palpable. Depuis, je me soigne mais je continue ce rituel un peu comme une incantation inefficace jusqu’à présent mais avec un sourire moqueur : c’est important de se faire sourire !

7 commentaires pour Élection @28

  • Cécyle

    Je fais exactement pareil ! Avec une étape supplémentaire.
    Je ne prends toujours que deux bulletin. Je glisse celui que je n’utilise pas dans ma poche… et le plie, le déplie… etc.
    On est des toqués du bulletin ! 😉

  • Evelyne

    Puisqu’il faut prendre 2 bulletins je prends celui qui ira dans l’enveloppe et un parmi les « pires ».
    Je prends plaisir à froisser et à jeter à la poubelle le « pire ».
    J’aurais dû faire un effort : il y avait beaucoup de « pires ».

    • Cécyle

      C’est sûr qu’il y avait pléthore ! 😉

  • vincent

    Je comprends vos manœuvres.
    N’ayez crainte, vous n’êtes pas le seul.
    Mais soyez rassuré aussi : vous semblez avoir poussez l’art dans ses derniers retranchement s:-) 😉
    Ainsi, je fais pareil, mais juste … beaucoup moins lol.

    Mais pas dimanche. Dimanche j’ai dû imprimer le bulletin moi-même.
    Je ne pouvais alors me tromper.
    J’aurais dû l’imprimer sur du papier 70g/m², mais j’ai découvert cela que mardi, et oui, je suis entièrement fautif de ce délai de renseignement.
    Je n’ai pas trouvé le bon papier à temps.
    D’un autre côté, c’est assez aberrant d’en arriver là dans une démocratie, a devoir imprimer son propre bulletin de vote. Heureusement ( ??), elle le permet (ne faudrait-il pas ici un « ? » renversé ?)
    J’ignore si le bulletin a été pris en compte. J’imagine que oui. Dans ma circonscription, cette liste n’a relevé que 2 voix.
    Ma circonscription regroupement quelques communes, celle où j’habite ne leur a donné qu’une voix.
    Je me plais à penser que c’était la mienne. Et je me dis que de ne pas l’accepter sous faute de bulletin pas conforme, n’y aurait rien changé. Cela étant dit, les règles électorales sont pour moi du genre à ne pas souffrit d’exceptions… donc, si on me dit pas conforme, ce n’est pas conforme, j’accepte.

    Le plus dure, c’était lundi soir. Quand j’ai vu les résultats.
    Je n’ose en parler.
    Je me dis juste … que … oh et puis m**d*.

    • Cécyle

      Ah ! oui, Vincent. C’est une expérience intéressante. Je n’ai plus d’imprimante, cela aurait été compliqué.
      Déjà, c’est bien que l’on puisse recevoir les bulletins. Cela aide les personnes qui ne veulent pas se cogner les trente quatre de la table de décharge. Je ne l’ai pas fait ; j’avais envie de les embêter sur les soucis d’accessibilité. Je me suis régalée ! 😉

      • vincent

        Racontez 🙂 🙂

        • Cécyle

          Je vais faire un billet ! 😉

Envoyer un commentaire

 

 

 

Vous pouvez utiliser ces balises HTML

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>