Tonton @15

Elle est arrivée hier par voie postale. Pas d’effet de surprise, le contenu est indiqué sur le contenant : « Carte électorale – Ne pas faire suivre ».
Oui, chacun est déjà dans les starting-blocks : dans trois semaines auront lieu les élections européennes. J’invite chacun à prendre connaissance du rôle du Parlement européen avant de faire son choix (ici).
Les élections européennes ont un sens particulier pour moi car elles ont été la première élection à laquelle j’ai participé. C’était le 18 juin 1989 (ici). Je venais d’avoir 18 ans et les têtes de listes françaises étaient Laurent Fabius, Valéry Giscard d’Estaing, Simone Veil…
Je me rappelle avoir voté pour Simone Veil. Pour être honnête, j’étais à l’époque en rébellion totale avec mes parents, socialistes convaincus encore à l’époque. Je l’étais encore aussi mais in-envisageable pour moi de voter comme eux. Le PCF était en voie d’extinction, Les Verts avaient Antoine Waechter comme tête de liste… bref la seule personne me paraissant mériter mon vote était Simone Veil : son histoire me touchait et je me disais qu’une personne qui avait son parcours ne pouvait pas être un mauvais choix. Et puis je voulais voter pour une femme. Peu m’importait à l’époque qu’elle était de centre droit : je n’avais aucune idée de ce que cela pouvait impliquer.
Il n’en reste pas moins que, quoiqu’on pense des personnes, nous avions alors comme candidats un ancien président de la République, un ancien Premier ministre et, donc, une ministre de la Santé rescapée des camps de la mort ayant fait voter le droit à l’avortement et première femme présidente du parlement européen… Une autre époque.

Envoyer un commentaire

 

 

 

Vous pouvez utiliser ces balises HTML

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>