Va chez l’gynéco @38

Lors de ma dernière visite chez la gynéco (ici), pour limiter les effets de la sécheresse vaginale, elle m’a prescrit une crème contenant des œstrogènes, avec une posologie d’une application « deux fois par semaine ». C’est compliqué, « deux fois par semaine », une semaine comprenant un nombre de jours impair ; j’ai donc programmé tous les trois jours et ai ouvert la boîte. En plus du tube de crème, se trouve un applicateur…
D’emblée, je le trouve suspect : sa couleur, rose, bien sûr. Sa matière est dure. Sa longueur : 17 cm ! Il doit être « profondément introduit dans le vagin » qui lui est en moyenne de 6 cm à 8 cm, hors excitation sexuelle. J’ai beau triturer l’objet, je n’arrive pas m’imaginer l’introduire dans mon vagin sans me blesser, ce d’autant que son bord externe n’est pas arrondi mais presque coupant. Comment savoir si je suis au bon niveau de « profond » sans la douloureuse butée du col de l’utérus ?
Enfin, il est question dans la notice (je vous recommande le schéma) d’une « marque 1 g, »  que je ne vois évidemment pas. La notice Vidal, elle, parle de « trait rouge » ; ça m’échappe. Je mets donc un peu de crème au bout de mon doigt (moins que 1g, j’imagine) et l’applique en douceur, convaincue que cet applicateur est une violence médicale de plus. J’en parlerai à mon médecin. Je vous dirai.

Envoyer un commentaire

 

 

 

Vous pouvez utiliser ces balises HTML

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>