À table ! @53

Comme je n’avais pas mangé de dessert à la cantine, je me suis dit en rentrant de déjeuner que je pourrais tester les produits à base de farine bio de la crêperie sur le chemin du bureau. C’est un petit restaurant dont je vois en entrant que les crêpes salées se veulent originales, mais sont surtout déconcertantes et pas forcément attirantes. Au moins, c’est bon signe, il n’y a pas beaucoup de choix sur la carte. Surtout, ce n’est pas grave, car je compte juste choisir une crêpe au sucre à emporter.
Il y a deux serveurs, dont un plus jeune, dont j’apprendrais plus tard que c’est le tout premier jour. Je dis que je prends à emporter, on me fait asseoir et cela prend un peu de temps avant que je ne puisse passer commande. Au bout de quelques minutes, je vois arriver mon dessert sur la table derrière les serveurs en plein encaissement de toute une tablée. C’est un peu long et fastidieux. Enfin, je paye. Le serveur tape sur sa caisse électronique puis rentre mon billet dans une machine qui doit rendre ma monnaie… qui ne vient pas. Le second serveur se penche sur la question, puis essaie différentes manipulations. Il m’apprend alors qu’il ne sait pas comment gérer cette situation, car cette caisse automatique est toute nouvelle. Après quelques minutes d’essai, il appelle le patron. Suivant ses instructions, il arrive à trouver une clé pour ouvrir la machine et me récupérer la monnaie.
Entretemps, la crêpe a refroidi. Le serveur, tout désolé, demande au cuisinier d’en faire une autre. Même si j’ai dégusté la crêpe, cela m’a pris plus de temps de l’attendre. Ô joies de la technologie ! La crêpe était bonne, c’est déjà ça.

Envoyer un commentaire

 

 

 

Vous pouvez utiliser ces balises HTML

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>