Kendo @47

L’année dernière, dans les cours des 4-6 ans, il y avait une petite fille, C., qui m’avait fait douter de la possibilité d’enseigner le judo à la minuscule crevette qu’elle était. Alors que je tentais de lui montrer les rudiments de O soto gari, je lui indique d’avancer le pied gauche. Pour toute réponse, elle a posé sa main droite sur le dessus de sa tête. Au fil des cours, la situation ne s’arrangeait guère. Elle ne décrochait pas un mot, ne semblait pas très « dégourdie » comme on dit. Avec d’autres, je pensais qu’elle ne finirait pas l’année et que seule la présence de son grand frère (5 ans) sur le tatami la faisait venir. Je la couvais un peu, inquiète qu’elle ne s’ennuie ou ne se fasse mal.
Elle a fini l’année. Elle a eu sa ceinture blanche avec un liseré jaune. Et elle était là à la rentrée de septembre, plus grande, plus sûre d’elle, avenante. J’étais ravie de la revoir, et semble-t-il, elle aussi. Début octobre, j’ai dû assurer un cours. J’avais en face de moi six enfants entre 4 et 6 ans, dont quatre débutants. Je me suis appuyée sur les plus hauts gradés (ceinture blanche un liseré jaune, c’est dire !) et ai demandé à C. de nous montrer la prise. Elle l’a alors faite comme à la parade : bien avancer la jambe gauche, faire le déséquilibre, faucher avec la jambe droite tendue. C’était incroyable, de sa part, et de la part de tout enfant de 5 ans, ceux-ci ne réalisant que rarement l’ensemble des composantes d’une prise.
— Bravo C. ! C’est magnifique ! Tu as mérité une médaille en chocolat.
Ce que j’ignorais en lançant cette phrase, c’est qu’il ne faut jamais rien promettre en l’air à un enfant. Un mois plus tard, sa maman m’a dit sous le sceau de la confidence qu’elle réclamait sa médaille. Je me suis donc excusée auprès de C. de ne pas la lui avoir encore donnée et me suis mise en chasse. Ce n’est pas si facile de trouver une belle médaille en chocolat ! J’y suis arrivée en quelques semaines mais C. est tombée malade, puis cela a été les vacances, puis c’est moi qui étais absente…
Enfin, le jour est arrivé ! J’ai pu offrir sa médaille à C. qui n‘en était pas peu fière, et moi aussi ! Sa maman m’a raconté qu’elle avait tenté de lui en offrir une ; mais c’était la mienne qu’elle voulait. Je dois bien avouer que cela me touche beaucoup. Merci C. ; tu es vraiment une chouette gamine. Vraiment.

5 commentaires pour Kendo @47

  • vincent

    Whouaaaa. C’est une très belle histoire 🙂
    Très…
    <3

    Et je me demande, elle risque de ne pas manger sa médaille pendant longtemps pour la garder tel quel 🙂
    Enfin sinon, il lui restera toujours la photo en souvenir 🙂
    Et à vous aussi 🙂

    Suis content pour vous deux ^^

    • Cécyle

      Merci Vincent ! 😉
      Vous avez raison, le judo, c’est meilleur que le chocolat !

      • Isabelle

        Hum Better than chocolat, cela me rappelle quelque chose ? 🙂

        • vincent

          Belle histoire.
          Défense de ses droits. Horreur de l’homophobie.
          Une mère un peu perdue.
          Je veux pas en dire plus au risque de spoiler : il vaut mieux regarder le film 🙂
          (et je ne me souviens pas de tout non plus)

          Bonne nuit 🙂

        • Cécyle

          Mon film culte ! (avec Go fish, bien sûr).

Envoyer un commentaire

 

 

 

Vous pouvez utiliser ces balises HTML

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>