Extravagance parisienne @50

J’ai une bonne blague de 1er avril. C’est l’histoire d’un dentiste qui reçoit une patiente avec une dent cassée. Il fait une radio puis dit qu’il faut dévitaliser la dent. Pour cela, il pratique une anesthésie. La patiente se crispe de plus en plus au fur et à mesure de l’injection du produit à divers endroit du palais.
Commence l’intervention. Le dentiste s’aperçoit que la dent était déjà dévitalisée, l’anesthésie ne servait à rien. C’est drôle ?!
Pas trop, et surtout quand ça vous arrive comme à moi le lundi 1er avril dernier. Mon dentiste était très embêté. Il a revérifié la radio et m’a dit que ça ne se voyait pas qu’elle était dévitalisée, le canal était rempli de pus.
Caddie a demandé s’il ne s’était pas pris pour un boucher comme quelqu’un qu’il soupçonne d’exercer ce métier. Il trouve louche la coïncidence des dates. Y a pas à dire, Caddie est un suspicieux.

1 réflexion sur « Extravagance parisienne @50 »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.