Année @10

J’ai invité mes parents à découvrir l’exposition Toutânkhamon jeudi après-midi à la Grande Halle de la Villette (ici). Mon père a visité la première exposition de 1967 et j’avais envie de partager avec eux la découverte des quelques menus effets funéraires du pharaon de passage en France. Un billet sur cette visite est peut-être à attendre donc…
J’ai entendu ce matin une belle chronique sur cet évènement. Le podcast dure 3 minutes, je vous invite à l’écouter ici. Il déblaie d’abord le caractère exceptionnel de la beauté, du gigantisme, de la richesse, des 3500 ans entre la création de ces œuvres et nous aujourd’hui pour aborder deux angles qui m’ont donné le vertige et que je vous livre tels qu’exposés :
« On pourrait passer des heures à décrire la beauté extraordinaire, le raffinement inégalable de ces lits, de ces armes, de ces barques, de ces bijoux, de ces statues. Mais tout réside dans le fait que ces trésors que nous voyons ne devaient précisément être vus par personne. De face comme de dos, ils symbolisent une définition complète de la vie envoyée pour vaincre la mort. »
Je vous souhaite une bonne méditation !

2 commentaires pour Année @10

  • La première expo était en 1967.

    • Frédéric

      Bonjour,
      Oui, c’est effectivement en 1967. J’ai mis à jour le billet. Merci beaucoup !

Envoyer un commentaire

 

 

 

Vous pouvez utiliser ces balises HTML

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>