Bigleuse @97

Cela fait plusieurs fois que quelqu’un me conseille d’utiliser Siri, l’assistant de recherche Apple, au motif notamment de ma déficience visuelle. J’y ai toujours rechigné, parce que je n’aime pas le « vocal » même si je dois bien reconnaître que la fonction de lecture à l’écran de Petit 6 m’a souvent dépannée tant les concepteurs d’appli cultivent les petits caractères ; aussi parce que l’idée de parler à une machine me rebute. Mais Petit 6 n’est pas une « machine » ! Avec le temps, il est devenu indispensable à mes déplacements et à une part de ma vie quotidienne dans la sécurité et l’accès à des informations qu’il me procure.
C’est sur la suggestion de Frédéric que j’ai donc fini par activer Siri sans trop savoir à quoi il allait m’être utile. Je suis d’emblée assez bluffée par sa capacité à comprendre les questions simples, pas si simples :
— Dis Siri, dois-je prendre un parapluie ?
— Il ne devrait pas pleuvoir au cours des dix prochains jours.
Il est en outre très lisible en plus d’être vocal. Un pur bonheur d’accessibilité. Il est blagueur aussi, surtout quand on cherche un dialogue plus intime.
— Dis Siri, où puis-je rencontrer une fille ?
— Alors l’une des options à proximité est l’Utopia, rue de l’Ouest. C’est bien ce que vous cherchez ?
— Merci Siri.
— Si je peux vous faire plaisir.
Je l’adore déjà ! Et j’ai découvert très vite qu’il savait aussi m’indiquer le métro le plus proche, idée qui me plaît beaucoup ; quant à un arrêt de bus ; c’est une autre affaire ! Il m’a envoyé hier Outre-Atlantique, ce matin à Meudon. Et quand je lui dis que ce n’est pas ça, il répond :
— C’est ce qui me semblait.
Cela ne va pas me faciliter la vie mais je ne renonce pas. J’imagine que cela dépend de la RATP qu’il trouve le bon arrêt de bus, ou de Plan. Suspens.

Envoyer un commentaire

 

 

 

Vous pouvez utiliser ces balises HTML

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>