Décroissance @60

Le lendemain du jour où je me suis inscrite comme Volontaire du climat, une voisine est venue me voir pour parler de soucis de surconsommation d’eau dans nos parties communes. Son rappel de charges était d’autant plus important qu’elle a eu une fuite dans ses toilettes. Sa consommation individuelle est montée à 110 m3 pour l’année 2017 ; elle était à 60 m3 les autres années, soit presque trois fois ma consommation (22 m3 en 2017, 20 m3 en 2018) en sachant que je passe mes journées chez moi…
Si j’en crois Eau de Paris, la moyenne parisienne est de 120 litres par jours soit 44 m3 par an. Je donne ce chiffre à cette voisine qui travaille à l’extérieur de son domicile et pense être économe. Elle invoque quelques bains, mais très peu. Je lui indique que cela ne me regarde pas. Nous bifurquons sur la consommation de gaz et d’électricité. Elle m’annonce fièrement que le thermostat de son chauffage (chaudière individuelle au gaz) est réglé sur 19°. Je lui indique que le mien est réglé sur 15°.
— Il fait pourtant bon chez vous ?
— Il fait un peu plus de 19°.
— Mais vous me dites que votre thermostat est sur 15°.
— Oui, mais nos thermostats ne sont pas vraiment des thermomètres. Ils mesurent la température mais leur étalonnage est relatif et le mien, réglé sur 15°, déclenche la chaudière à 18,8° et l’arrête à 19,5° réels.
Je lui montre l’un et l’autre pour la convaincre. Elle repart convaincue de la nécessité de s’acheter un thermomètre pour contrôler sa consommation de gaz. Comme dirait Caddie, « Mission accomplie ! » À la prochaine.

Envoyer un commentaire

 

 

 

Vous pouvez utiliser ces balises HTML

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>