Archives quotidiennes :

Bigleuse @94

J’ai assisté à une conversation où il était question de langue des signes (LSF) et de la manière dont les sourds sont maltraités parce que sourds, à l’instar de toutes les personnes en situation de handicap… C’était l’un des sujets.
— Les sourds ne sont pas des handicapés ! a lancé l’un.
Oui, mais non, mais si, mais non, si si quand même, ont discuté les autres, avec cette conclusion que c’était la société qui les faisait tels. Je suis assez d’accord avec ça, vous savez, Robinson Albinoé… (si vous ne savez pas, tout est ici). Pour autant, un développement m’a fait frémir.
— Pour te rendre compte, y a un truc simple : tu fais le sourd.
— Comment ça ?
— Eh bien, tu n’entends plus.
— Oui, mais tu entends quand même !
— Non, moi j’arrive à faire la sourde. Je n’entends plus. Et comme ça, je me mets dans la peau d’un sourd.
À cet instant, je me suis rappelé les quelques fois où j’en rajoute un peu sur ma déficience visuelle pour signer sur les doigts de la dame du bureau d’aide sociale qui vient de demander à mon accompagnatrice si je pouvais signer. « Fais »-je pourtant l’aveugle ? Non, je ne le suis pas et le faire n’est pas l’être.
Je sais bien que les participants à cette conversation étaient de bonne foi, généreux même dans leur volonté de venir en aide aux sourds mais cette idée que l’on puisse croire sincèrement que l’on peut « faire le sourd » jusqu’à en prendre l’identité continue à me glacer.
— Tu fais bien la valide tous les jours !
Caddie ! C’est beaucoup plus facile, et si peu existentiel, tu ne crois pas ?