Différence @6

Quand je suis arrivée à la manifestation pour le climat le 8 décembre dernier (ici), j’ai été accueillie comme tous les autres manifestants dès la sortie du métro par des volontaires souriants et détendus. Chacun distribuait un petit papier, assorti d’un « Bonjour ! » suivi de « Ce sont les consignes de sécurité. » J’ai remercié, souriant à mon tour.
Le papier était écrit petit. Je n’ai pas demandé qu’on me le lise mais je suis sûre que si je l’avais fait, la femme qui me l’a donné m’aurait aidée. Je connais ces consignes, que j’ai apprises sur le plateau du Larzac en 1980. Ce n’est pas si étrange de les retrouver là… Un peu, tout de même !
Je manifeste depuis 1969 (j’ai commencé très jeune) et c’est la première fois que les organisateurs d’une manifestation me distribuent de telles consignes. Cela fait-il partie de la révolution écologique que j’appelle de mes vœux et de mes engagements ? En plein ! Je dirais même qu’elle ne peut se faire hors la résistance non violente. Cette distribution me réjouit d’autant ; elle est le signe que mon combat entre dans le possible.
Merci Alternatiba Paris et Il est encore temps pour ce joli cadeau !

 

Envoyer un commentaire

 

 

 

Vous pouvez utiliser ces balises HTML

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>