Bigleuse @93

  1. Le 6 décembre, jour de la Saint-Nicolas, marque l’anniversaire du massacre antiféministe de Montréal (ici). Cette année, je vais retrouver Cécyle place du Québec à Paris. Tous les ans y a lieu la commémoration dudit massacre.
    Arrivé un peu en avance sur place, me voici réquisitionné pour tenir un morceau de banderole « Le machisme tue ». Cécyle arrive, prend un bout de banderole à côté de moi et nous entamons notre conversation en attendant le début de la cérémonie…
    À ce stade de mon récit, je rappelle que Cécyle a de très nombreuses qualités. Parmi celles-ci, pour ceux qui ne le savent pas, elle est déficiente visuelle.
    Bref, notre discussion est soudain interrompue par l’une des organisatrices qui nous tend une feuille sur laquelle l’on devine des paroles de chansons écrites plutôt petit. Elle précise que si nous voulons, nous pourrons chanter tout à l’heure. Notre organisatrice, qui connaît Cécyle, se rend compte d’un léger oubli : « Ah ! oui je sais, c’est écrit trop petit pour que tu puisses lire. Tu nous le dis tous les ans mais on a encore oublié. » Petit moment de flottement parce que bon… Et puis pleine de bonne volonté, notre cheffe d’orchestre reprend : « Mais tu devrais mettre des lunettes qui assombrissent pour lire le texte, ce serait mieux. » Mais bon sang mais c’est bien sûr !

Envoyer un commentaire

 

 

 

Vous pouvez utiliser ces balises HTML

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>