Corps @21

Longtemps, j’ai eu une phobie des étendues d’eau. J’avais appris à nager jeune, mais pour des raisons familiales personnelles, j’ai développé une phobie : une peur panique dès que je n’avais plus pied et la respiration bloquée dès que j’avais de l’eau au niveau de la poitrine. Je me tenais éloignée de la mer comme des lacs mais aussi de la Seine et des canaux parisiens.
Cela a duré des années, jusqu’à ce que je prenne de nombreux cours de natation pour arriver à dépasser cette peur, des heures à m’accrocher aux perches et aux rebords des bassins. Puis, un jour, j’ai sauté dans l’eau avec la même sensation, j’ai lâché la perche et suis remontée avec une sensation exceptionnelle de libération. Je n’avais plus cette boule au ventre. J’ai alors découvert le bonheur de pouvoir nager sans crainte.
C’était un moment inattendu et essentiel dans ma vie. Un tournant tranquille, mais capital.

Envoyer un commentaire

 

 

 

Vous pouvez utiliser ces balises HTML

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>