Extravagance parisienne @47

Avec la chute des températures fin octobre, je me suis inquiétée pour Patton. L’appartement est passé de 20,5° à 18,1° en quarante-huit heures. Il devait en être de même pour son eau. J’ai trempé un thermomètre dedans, celui de mon congélateur. Elle indiquait 17,5°. Il fallait agir même si je n’étais pas sûre de la justesse de la mesure.
J’ai commencé par extraire son eau, l’ai fait chauffer au micro-onde (je pouvais y tremper le doigt) et ai pris soin de la reverser en la mélangeant bien. Au troisième broc, l’eau est remontée à 20°. Elle est vite redescendue. J’ai renouvelé l’opération puis me suis mise en quête de polystyrène pour protéger la paroi côté fenêtre la nuit. En même temps, j’ai pensé lui installer une bouillotte.
J’avais gardé l’intérieur d’une bouillotte genre peluche garnie d’une poche qui se met au micro-onde. La poche contient un végétal (genre graines ou noyaux) : la chaleur est réputée « douce ». Elle n’était pas très efficace dans mon lit. Patton, lui, a adoré ! Je l’ai fait chauffer, placée dans un sac congélation, et l’ai mise dans l’aquarium. Elle flottait. Patton a longuement tourné autour et l’eau s’est un peu maintenue autour de 19°.
Je continue donc à la bouillotte le temps que Isabelle me trouve une solution plus pérenne… sans oublier de récupérer autant que faire se peut toute chaleur qui rôde : par exemple une soupe poireau-pomme de terre et une compote pomme-poire en cours de refroidissement. Vous croyez que j’en parle à mon « conseiller énergie » la prochaine fois que je l’appellerai pour cause d’échéancier surévalué ?

Note. Si vous me pensez suffisamment barrée pour avoir envie de participer au chauffage sans énergie fossile de l’appartement donc de l’aquarium, envoyez votre C.-V. À Caddie : il fera le tri avec Patton.

6 réflexions sur « Extravagance parisienne @47 »

  1. Vincent

    Le malheurs c’est qu’à terme, la température de la maison Patton, va toujours s’équilibrer avec celle de la maison à Cécyle 🙂
    Sinon, faut dormir avec Patton. Enfin, avec sa maison 🙂
    Pour lui communiquer la chaleur de votre corps.
    C’est juste, pas trop confortable 🙂

    Répondre
    1. Cécyle Auteur de l’article

      Mais Vincent, vous oubliez que Patton a sa couverture en polystyrène et plastique augmenté ! 😉 Je vous accorde que j’ai bien songé aller dormir avec lui, ou rapatrier son chauffage dans mon lit. Caddie m’en a dissuadé. Nous faisons donc chambre à part, déjà…

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.