Lu @22

L’autre jour dans la rue, je vois un homme avec la tenue, très reconnaissable, d’une société de livraison de colis. C’est le même uniforme à travers le monde. Je me suis retrouvée à côté de lui pendant les manœuvres d’un camion sortant du musée Carnavalet. J’ai vu sa chemisette où, sur la poitrine, est apposée la mention « Sous-traitant international de (nom de la société) ». Je ne sais pas pourquoi il y a cette indication. Il a la tenue, le camion, l’équipement de traçage des colis, mais il est sous-traitant, travaillant dans une entreprise dont n’est pas indiqué le nom.
Non seulement il n’a pas forcément les mêmes avantages et salaires, mais l’entreprise qu’il est censé représenter ne le reconnaît pas. Cela m’a semblé une façon de se dédouaner : si le client est content, il se rappellera l’entreprise, s’il ne l’est pas, l’entreprise pourra toujours dire que c’est un sous-traitant, ou comment jouer sur les deux tableaux, au détriment des employés du sous-traitant.

1 commentaire pour Lu @22

  • Cécyle

    Si ça se trouve, c’est même un autoentrepreneur ! Pas de contrat de travail, alors que le rapport de subordination y est forcément. Misère !

Envoyer un commentaire

 

 

 

Vous pouvez utiliser ces balises HTML

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>