Miam ! @14

Vendredi 26 octobre 2018, je suis allée à la soirée karaoké du Bar’Ouf. J’étais tombée par hasard sur une soirée identique et avais trouvé l’ambiance particulièrement chaleureuse ; le fait que certaines osent chanter publiquement explique-t-il cela ? Sans doute. J’y suis donc retournée, avec l’idée d’y passer une petite heure. Et de chanter ? Une autre fois, peut-être ; Anne m’a proposé de travailler à une version lisible pour moi sur une chanson que je lui proposerais. Je vous tiens au courant.
J’étais donc au Bar’Ouf, à une table avec Marie et une chanteuse très sympa avec qui j’avais discuté la première fois. J’attendais Frédéric pour aller manger une soupe. On papote chanson et je prends la liste des titres proposés. C’est écrit un peu petit ; je tends l’œil. Une jeune femme assise à une table à ma droite descend de son tabouret.
— Bonsoir. Je peux vous lire, si vous voulez ; j’adore lire !
Son parfum envahit l’espace. Elle est sapée comme une fille qui sort le vendredi soir. Je souris, la remercie chaleureusement, lui explique que ce sont les chansons, que ça va aller, que je cherche un titre de Jean Ferrat. Elle insiste, s’approche encore et me colle gentiment sa main gauche aux fesses. Là, direct. À l’évidence, sa main apprécie le galbe de mes fessiers, produit de mes heures de sport. Et je dois bien avouer que sa caresse était fort agréable. Frédéric arrive à cet instant. Il remarque le manège de la dame et s’approche discrètement. Je l’invite à nous rejoindre.
— Je ne voudrais pas…
On rigole. La main a quitté mes fesses. Je dis à sa propriétaire que Frédéric va me trouver ma chanson…
— Je m’en moque un peu ; c’était pour vous draguer.
— J’avais bien remarqué votre main gauche…
— Ma main gauche ?
Elle dément. Je ris. Elle retourne s’asseoir.
— Ne médisez pas de votre main gauche. Vous connaissez La main gauche, de Danielle Messia ? « On prend tous la ligne droite, C’est plus court, oh oui, c’est plus court, On voit pas qu’elle est étroite, Qu’il y a plus de place pour l’amour ».
La chanteuse à notre table s’intéresse à la référence. Ma tentatrice du soir, moins. Elle est déjà au téléphone, sur un autre coup, de ce que je comprends. Ah ! grandeurs et misères d’une main aux fesses ! En vingt-cinq ans de bar lesbien, c’est bien la première fois que je m’en prends une aussi sec. C’était réjouissant ! Et je m’en suis réjouie… joui ? Il m’en faut un peu plus.

3 commentaires pour Miam ! @14

  • vincent

    C’est une très belle chanson, De la main gauche.
    Chantée par une très belle voix. Vibrante.
    Sur une belle musique aussi, un peu discrète au début.
    Vous avez cité un des passages les plus forts.
    Je l’ai découvert à la fin d’un film, dont je n’arrive pas à me rappeler le titre.
    Un film dont je n’ai jamais bien compris la fin.
    C’est une chanson qui m’émeut.

    Vous devriez retourner plus souvent à ce bar ^^

    • Isabelle

      De l’eau à bulles est servie avec le sourire, il n’y a pas une mise en avant systématique de l’alcool, donc Cécyle peut y retourner fréquemment. 😉

      • Cécyle

        Ce que je compte bien faire ! 😉
        J’ai découvert Danielle Messia il y a très longtemps. Elle est toujours dans ma playlist. Je trouve que ses chansons ne vieillissent pas.

Envoyer un commentaire

 

 

 

Vous pouvez utiliser ces balises HTML

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>