Extravagance parisienne @46

Oh ! du rose dans un monde de brutes ? Qu’est-ce donc ? Une bétonnière… Une bétonnière rose, de quoi traumatiser les ardents défenseurs des couleurs genrées ou de fournir un titre de roman romantique à Cécyle : Béton rose ou la dure vie d’ingénieure sur les ponts et chaussées.
En même temps, je n’ai jamais vu autant de rose que sur les photos de la Manif’ pour tous. Ou si, peut-être sur les affiches du Stade français à moins qu’il ne s’agisse d’une nouvelle iconographie sexiste ? Quand on pense que le rose représente aussi la déportation homosexuelle et la résistance qui va avec, il y en a décidément pour tous les bonbons !

3 réflexions sur « Extravagance parisienne @46 »

    1. Cécyle

      Je note aussi ! (Quoi que Rose bonbon est une référence littéraire peut-être à éviter 😉 )
      J’ai un Brocolis rose en stock ; et un Ceinture rose en tête ; forcément !

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.