Archives quotidiennes :

Décroissance @56

Eau de Paris n’est pas avare de conseils pour économiser l’eau ; c’est une bonne chose même s’il devient plus qu’agaçant que les entreprises et les l’État s’engagent si peu aux côtés des particuliers qui sont aujourd’hui les plus sollicités dès que l’on parle transition énergétique. Économisons l’eau donc, et voici l’article relayé sur la page Facebook de Eau de Paris le 19 octobre dernier.
Je laisse chacun trouver ce qui le concerne. Je m’intéresse à la douche. Un gif animé avec une femme pleine de savon attire l’œil ; c’est connu, les femmes, cela reste des heures sous la douche ; on peut donc parier qu’elles sont responsables de la forte consommation d’eau pour se laver… Vous en avez d’autres, des clichés sexistes à nous proposer ?
J’en viens au fond du sujet. La douche plutôt que le bain. C’est connu. Et « plutôt rapide », tant qu’à faire. Puis, le pommeau de douche économique qui contrarie le fonctionnement de ma chaudière, le mitigeur thermostatique incompatible avec ma chaudière, stopper l’eau quand on se savonne. Considérant qu’il faut quatre litres d’eau à ma chaudière pour réguler sa température, il n’est pas sûr que la mesure soit efficace. Je vous rassure, je récolte cette eau dans un seau que je vide dans mes toilettes.
Vous avez remarqué combien ma chaudière à gaz installée à vil prix par mon bailleur conditionne trois sur quatre des mesures proposées ? Je voudrais donc suggérer à Eau de Paris de réhabiliter la toilette au gant tout nu devant son lavabo, que j’alterne avec des douches ; deux gants (un pour le visage, l’autre pour le reste du corps), du savon (pas du liquide, très cher, trop mousseux et très polluant) et c’est tout ; on mouille le gant, on met du savon, on se lave, on rince le gant, on le repasse sur le corps… Très simple !
Le temps que l’eau arrive chaude, je fais le bas ; j’essuie vite pour ne pas avoir froid ; puis le haut… Vous voulez un gif animé ? Si vous me dites comment réduire ma consommation d’eau qui est à 57,53 litres par jour, je vous le fais. Promis !