Pucer @38

Je ne m’étendrai pas sur les manipulations visant à faire passer l’outil qu’est la vidéosurveillance pour une solution. Je suis tout de même sidérée parfois de son utilisation. Ainsi m’a frappée l’argument commercial d’un salon de coiffure annonçant sur sa porte vitrée « Salon climatisé et sous vidéosurveillance ».
Qu’est-ce qui peut motiver de choisir un salon pour sa vidéosurveillance ? Pour les risques de vol dans les affaires laissées dans une penderie ? Pour porter plainte en cas d’attouchements déplacés du cuir chevelu ? Je n’ai pas trouvé de réponse qui le justifierait, quelqu’un a des suggestions ?

3 réflexions sur « Pucer @38 »

  1. Cécyle

    En fait, ce n’est pas un argument de vente mais un avertissement. Caddie, très à cheval sur sa liberté, ne fréquentera pas ce salon, ce d’autant qu’il s’enrhume facilement.

    Répondre
  2. vincent

    Mais ce n’est pas une argument commercial. A la base 🙂
    C’est juste la mise en pratique de la technique « orangina » 🙂
    ==> Vous avez un PB avec votre produit ? Un défaut ? Une contrainte pour le client ?
    Transformez-le en argument de vente 🙂

    Et hopla 😀

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.