Gamine @22

Lors d’une de nos randonnées GR Paris 2024, Cécyle et moi tombons sur un abri à vélos. En regardant mieux, nous voyons qu’ils sont destinés à une vélo-école. Un panonceau précise que cette école s’adresse « à tous, femmes et jeunes filles en priorité, afin de former à la pratique du vélo comme moyen de déplacement en milieu urbain pour plus d’autonomie. » Ceci avec « une pédagogie adaptée, un accompagnement personnalisé et (le prêt) de vélos convenant à la taille de chacun ».
Au moins, on a échappé à « la taille de chacune ». Je suis mitigée sur cette initiative très ciblée. D’un côté, c’est une vision encore très discriminante et victimisante des femmes, et, d’un autre côté, c’est un outil pouvant effectivement aider à l’autonomie. Toutefois, cela laisse de côté l’essentiel : les femmes utilisent moins de vélo parce que leur mode de vie ne leur permet pas toujours et que l’espace public est majoritairement organisé pour les hommes et qu’il y a de fait une insécurité plus importante des femmes dans cet espace public.
Restons tout de même optimistes. Plus il y aura de femmes dans l’espace public, à vélo notamment, plus il sera ouvert. Vive le vélo !

Envoyer un commentaire

 

 

 

Vous pouvez utiliser ces balises HTML

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>