Credo @13

En me rendant au judo, je suis arrêtée par le texte d’une affiche publicitaire du Musée d’Art et d’histoire du judaïsme dans les escaliers qui mènent à la sortie de la station Jourdain. « Pas besoin d’être juif pour découvrir le musée d’art et d’histoire du judaïsme. »
D’emblée, ce slogan m’a mise mal à l’aise. Il m’a gênée sans que je ne puisse le qualifier. Antisémite ? Certainement pas de la part de ce musée… Dénonciation au second degré de l’antisémitisme larvé en chacun de nous (ce dont je suis intimement convaincue) qui porterait les non-juifs à ne pas s’intéresser à l’art et à l’histoire du judaïsme ?
C’est sans doute la seconde explication qui vaut. Pour autant, l’inversion du slogan (il faudrait être juif pour visiter ce musée) me choque profondément. Faudrait-il être musulman pour fréquenter l’institut des cultures d’islam, chrétien pour visiter la cloche de Notre Dame ou Suédois pour manger un canelrolls à l’Institut suédois ? Dans ce dernier cas, aimer la cannelle est certes nécessaire mais n’est-ce pas la seule condition ?
Je comprends donc l’intention cachée des initiateurs de ce slogan. Je le trouve néanmoins douteux en ce qu’il valide, mine de rien, un communautarisme où chacun roule pour son clan, se faisant fi de la rencontre de l’autre, renonçant à toute diversité culturelle pour valoriser un entre-soi des plus sectaires. Est-ce cela qui m’a gênée ? À coup sûr.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.