Dixit @11

Lors du Printemps des assoces de l’Inter-LGBT, nous avons pris un verre avec Frédéric. Le bénévole à la caisse m’a d’emblée tutoyée. J’en ai fait la remarque à Frédéric, tout autant dépité que moi. La question est : qu’est-ce qui autorise ce jeune homme à me tutoyer ? La proximité de nos orientations sexuelles ? La participation à un événement identique ? Je l’ignore.
Je remarque que la méthode est très courante sur les réseaux sociaux. Les invitations sont faites à « tu », comme si l’on était de vieux potes. Une dérive glose-biche (tiens, c’est pas mal écrit comme ça, glose ma biche, ça leur va bien à ces tutoyeurs branchouilles) ? Je le crains. Je le remarque aussi dans les commentaires, les mails… Ma réaction est alors de systématiquement répondre en vouvoyant (à l’oral aussi). Mes petites résistances me font du bien !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.