Gamine @20

Isabelle a récemment fait un billet sur une campagne de sensibilisation aux violences sexistes qui tombait à l’eau. En voici une autre ? Je lis cet article de France info (ici) « Les écologistes parisiens et franciliens ont demandé jeudi l’arrêt de la campagne publicitaire contre les harceleurs sexuels dans les transports d’Île-de-France, présentés sous la forme d’animaux sauvages, une représentation qui « exempte les hommes de leur responsabilité ». » C’est si évident…
En plus, comme je suis bigleuse, j’avais vu un tigre (et non un loup) dans l’affiche la plus reprise dans les médias. Raciste ? Cela l’aurait été, ce d’autant que le requin et l’ours étaient associés à deux femmes blanches. Ouf ! On est passé à côté du pire. Quant au harcèlement sexuel dans les transports, il a fort peu de chance de reculer avec une campagne pareille, ce d’autant moins que les harceleurs, si tant est qu’ils s’identifient à l’animal, pourraient y puiser une énergie nouvelle. Foi de Petit Chaperon rouge !
Serait-ce à dire que la campagne alimente en testostérone la domination masculine ? On y est presque !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.