Canette @35

J’ai acheté un blender avec deux accessoires dans une grande enseigne d’électroménager qui dispose côte à côte d’un magasin avec tous les produits, et d’un petit espace avec les produits pour la cuisine. Je suis allée dans le second, toujours vide de chaland. On est jeudi ; la vendeuse me promet que j’aurai le blender le samedi, avec un accessoire, le second le mardi suivant.
Le samedi, 11 heures, je reçois un texto indiquant que ma « commande est disponible ». Je vais la chercher. Le blender y est ; pas l’accessoire. Le guichetier me fait remarquer que la date de livraison est le 21 mars, soit quatre semaines plus tard ! Je proteste, explique que la vendeuse m’a dit qu’il était au magasin d’à côté, qu’il serait prêt samedi. Le gars va voir… et revient avec mon accessoire qui était bien en stock dans le magasin principal.
Le mardi, pas de texto ; j’y vais quand même. Au guichet de retrait, le gars m’envoie bouler et me dit de voir la responsable. Je vais à la caisse principale. La caissière regarde mon dossier. L’accessoire n’est en effet pas arrivé mais le devrait. Elle va voir la cheffe, qui va voir s’il ne serait pas en boutique… Elle revient avec mon accessoire. Je la remercie chaleureusement.
J’en profite pour lui faire le résumé de la situation : comment se fait-il qu’il y ait eu deux loupés-rattrapés sur la même commande ? L’explication tombe.
— Samedi, on vous a donné un article qui était dans le magasin mais n’appartenait pas à l’espace cuisine où vous l’avez acheté. Un peu comme du vol !
Elle rit.
— Ne me dites pas que je fais du recel ?
Elle rit encore.
— Et celui d’aujourd’hui, il était dans la réserve de l’espace cuisine.
— Vous l’avez volé ?
Elle rit toujours. On blague encore un peu et je repars avec ce deuxième accessoire à la provenance interlope. Si l’on m’avait dit un jour que je ferai du recel d’accessoire de blender… Au moins, si je finis en prison, je pourrai faire du jus d’orange !

Note. Le lendemain, je reçois un texto. Ma commande est prête. Il s’agit de l’accessoire récupéré la veille. Je me souviens en effet que la cheffe me l’a donné sans en passer le code-barre à la caisse. Il me démange d’aller le chercher mais ce serait effectivement du vol. Quelques jours passent. Le site indique que j’ai récupéré mon ustensile. Ouf !

Envoyer un commentaire

 

 

 

Vous pouvez utiliser ces balises HTML

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>