Recommander "Kendo @40" à qui vous voulez

Envoyer une copie 'Kendo @40'à qui vous voulez

* Required Field






Separate multiple entries with a comma. Maximum 5 entries.



Separate multiple entries with a comma. Maximum 5 entries.


E-Mail Image Verification

Loading ... Loading ...

5 commentaires pour Kendo @40

  • vincent

    Il est possible, selon mon humble avis, et ce dont je me souviens de ma petite expériences de judoka, qu’une des autres raisons que fait que le judo ai l’air moins violent au sol, c’est … heu… qu’il le soit.
    Que je m’explique ^^ : avec ma ceinture verte, le combat au sol ne représentait que des immobilisations et de clés. Pas d’étranglements par exemple.
    Au sol, il n’y a plus de projections (où bien ?) En tous cas, plus… de haut.
    Et la plus part des mouvements entamés mettent en jeu moins d’inerties. Potentiellement plus facile à stopper en cas de danger (et plus facile à dire que c’est plus facile, qu’à faire, j’en conviens ^^)

    Peut-on dire que c’est moins… virevoltant ?

    Le sol peut sembler un abri. Encore que du point de vue de la victoire au combat, c’est plus une menace.

    Enfin, cela participe peut-être à votre sentiment de plus grande sécurité (encore une fois, pas du point de vue du combat ou de la victoire). Enfin, mon idée est encore un peu plus compliquée que cela, mais je n’arrive pas forcément à bien mettre les mots dessus.

    • Cécyle

      Comment vous dire, Vincent… Je crois qu’il faut que l’on se fasse un randori au sol ! 😉
      Vous avez tout à fait raison sur le fait que l’on est déjà au sol. On n’a pas la sensation de voler ou de faire voler… sauf quand on fait l’avion (je vous montrerai). Ma spécialité est justement l’étranglement, rapide, efficace. Dans mon club, on pratique également un sol proche du jujitsu brésilien, très tonique, avec des déplacements et des projections. Et je me régale à cela !
      On est donc bien d’accord que c’est le fait d’être au sol qui change la donne, en ce qu’elle ne me place pas d’emblée en situation de handicap. Et que c’est donc le handicap qui me fait craindre l’émergence de ma violence…
      Vous me suivez ? 😉

      • vincent

        Je vous suis. Mais pas jusqu’au sol hein 🙂
        Je n’ai arrête le judo que bien trop tôt 🙂 A ce moment là, au sol, ce n’était ni voltigent, ni plaisant.
        Ni violent, ni étranglant… Finalement, assez heureux je suis, peut-être, d’avoir raté ça ? 😀

        M

  • vincent

    (suite)
    Mais il est vrais que je pouvais me douter qu’une fois les plus haut niveau d’apprenti atteints, que cela se corsait, au sol aussi ^^

    • Cécyle

      Si je vous fais faire l’avion, c’est là que vous connaitrez le bonheur ! 😉

Envoyer un commentaire

 

 

 

Vous pouvez utiliser ces balises HTML

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>