Déo @23

Vous connaissez ce libraire qui fait une chronique livres le vendredi au Magazine de la Santé ? Il ne sait rien dire sans que ce soit « hyper » ou « extraordinaire », ce qui constitue des arguments littéraires d’une pertinence à toute épreuve. Il aime bien les clichés, aussi, et ne finit jamais ses phrases…
Ce vendredi 3 novembre, il parle d’un livre hyper hyper extraordinaire hyper sur la vie de Marie Curie avec des photos inédites. Notre fin libraire désigne la photo d’un homme avec qui Marie Curie a eu une histoire difficile « Le petit jeune qui était avec Marie Curie… le lâche, c’est lui. » Il continue et nous emmène sur le terrain de la réussite sociale de Marie Curie, « C’est une femme, en plus, qui… Je trouve qu’à l’époque actuelle où il se passe plein de choses… entre… les… voilà, … les femmes… elle a réussi par elle-même, sans compromission. Elle a eu un courage incroyable. »
Fait-il référence aux discriminations et aux harcèlements des femmes au travail rendus visibles ces dernières semaines ? C’est ce que je comprends. Mais alors, de quelles compromissions parle-t-il ? Le harcèlement sexuel en serait-il une ?
Je vous laisse imaginer combien je le traite devant ma télé !

Envoyer un commentaire

 

 

 

Vous pouvez utiliser ces balises HTML

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>