Résistance @12

La mort de Daniel (ici et , entre autres) m’a mise face à une évidence : je ne veux pas mourir ! Jamais.
Banale toute-puissance que voilà, expression d’une jolie peur, mais c’est comme ça : je ne veux pas mourir ; pire encore ; je veux vivre, jusqu’à mon dernier souffle.
Dis ainsi, cela sent moins la toute-puissance.
Daniel avait un cancer primaire au côlon, des métastases au foie. Il participait à une expérimentation sur un nouveau traitement, sur le foie ; on lui avait posé là un cathéter, difficile à placer. Ce cathéter s’est très vite infecté, dès le mois de juin. Daniel avait des soins quotidiens. Il avait eu deux traitements antibiotiques.
Mais pourquoi le service d’oncologie n’a-t-il pas enlevé ce putain de cathéter infecté, source du choc septique qui l’a tué ?
Parce que son foie était très atteint et que sans cette chimio particulière, son espérance de vie n’était pas longue. Je l’ignorais jusqu’à une heure avant sa mort ; le savait-il ? Sans doute. Pourquoi ne l’a-t-il pas dit ? Cela reste une énigme.
Beaucoup me disent que c’est « mieux » (je mets les guillemets, tout de même) qu’il soit mort ainsi, sans souffrir, sans même s’en rendre compte. Est-ce que je suis d’accord avec ça ? Je ne crois pas. Je veux vivre, autant que possible. L’idée de la souffrance m’est effectivement une limite. Daniel n’a pas souffert. Il a passé trois jours en réa, ses organes hors service dès le deuxième jour. Déjà mort ? Vivant. Il n’était ni dégradé ni dépossédé de son humanité.
Vivant. Inconscient, certes. Mais son cerveau fonctionnait ; il était d’ailleurs le seul organe à fonctionner normalement.
Et moi, je veux vivre, très très longtemps. Et plus encore ! Si l’on m’aime un peu, je vivrai.
Hajime Daniel ! Bouge de là ; mon deuxième dan nous attend.
Vivants.

Note. Ne croyez pas que je sois dans le déni. Je suis juste dans l’amour.

Envoyer un commentaire

 

 

 

Vous pouvez utiliser ces balises HTML

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>