Adieux @33

Deux jours après la mort de Daniel, j’ai passé un long moment de douce amitié avec Sarah. Notre marche nous a portées à l’entrée du Père-Lachaise. Sarah a proposé d’aller voir son-Bashung. J’aime les cimetières ; j’y trouve la paix. Et c’était d’autant plus de circonstances que je ne savais pas si je pourrais aller à l’enterrement de Daniel.
Arrivées sur la tombe de Bashung, on devise un peu. Sarah s’adresse en anglais à un homme derrière moi. Il fait une photo. Elle lui demande en anglais si il connaît Alain Bashung. Il répond non. Une petite conversation s’engage.
L’homme s’avère un touriste chinois en goguette. Il ne connaît pas notre génie-chanteur. Je sors Petit 6, y trouve les deux titres que j’ai dans ma playlist de voyage : La Nuit je mens ; Résidents de la République. Sarah choisit La Nuit je mens. Je monte le son. Il écoute, très attentif ; je fredonne un peu. Il dit qu’il écoutera mieux en prenant une photo de l’écran de mon portable. On se quitte.
J’associe plus Daniel à James Blunt… mais Bashung a été très bien ! Et ce moment impérissable. La vie. Prenons soin d’en savourer chaque instant.

 

Envoyer un commentaire

 

 

 

Vous pouvez utiliser ces balises HTML

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>