Peur @12

J’ai reçu ma nouvelle box dans un grand carton, que j’ai stocké dans ma cuisine sachant que j’en aurais besoin pour réexpédier l’ancien matériel. Le temps a un peu passé et, alors que je faisais du ménage, j’ai un peu bougé le carton, lancé une tisane et… et… le carton a pris feu. Au début, je sentais bien l’odeur de papier brûlé sans faire le lien. J’ai quand même cherché un peu avant de voir une première flamme, sur l’arrière.
J’ai saisi le carton, l’ai porté sur l’évier où il ne rentrait pas et ai vu plus de flammes derrière. De belles flammes de carton qui brûle. J’ai repris le carton, l’ai emmené jusque sous la douche, ai allumé le jet, arrosé, arrosé… L’appartement s’est rempli de fumée. Le détecteur a hurlé. J’ai laissé le jet au milieu du carton, coupé le gaz, la chaudière, vérifié qu’il n’y avait pas de feu, de chaud, côté gazinière, suis revenue vers le carton, qui fumait toujours, suis sortie avertir ma voisine qu’elle file avec les gosses… Le feu me semblait éteint, mais que de fumée !
J’ai appelé mon gardien… mes voisins des étages supérieurs ont appelé les pompiers. Mon gardien qui a constaté encore des flammes (dix bonnes minutes sous l’eau étaient passées). Il a éteint, mis le carton rabougri dans un seau d’eau et m’a fait sortir de mon logement. Les pompiers sont arrivés avec la police. Vérifications d’usage. Tout va bien madame. Pas de dégâts. Pas de blessés. Je suis restée la porte ouverte pour évacuer fumées et odeurs une bonne partie de la journée ; cela va sentir encore longtemps. Putain d’odeur qui ravive le souvenir, la peur. La peur, rétrospective de ce qui n’a pas eu lieu. Combien de temps cela va-t-il durer ? La peur.
Mon gardien m’a félicitée pour mon sang-froid. Là, je crois qu’il bout. Et voilà que je reçois ce mail de la Croix-Rouge : « Suite à votre formation PSC1, nous nous sommes rendu compte que suite à une erreur, votre diplôme définitif n’avait jamais été envoyé. (…) Il est parti au courrier hier lundi. » Cette formation incluait une « Initiation à la réduction des risques ». Je crois que j’ai fait ce que l’on m’a appris ce samedi de juillet. Merci la Croix-Rouge ; pas de dégâts ; pas de blessés ; vous pouvez bien m’envoyer mon diplôme en retard !

4 commentaires pour Peur @12

  • vincent

    C’est assez effrayant cette histoire.
    Je n’imagine pas ce que ça a été de le vivre.
    Mais votre récit nous en donne un bon aperçu.

    Effectivement, on peut dire que vous avez bien réagi. L’incendie d’immeuble a été évité, pas de blessés.

    Avez-vous pu identifier l’origine du feu ? Vous faites le lien entre la tisane et le carton… mais je ne le comprends pas.

    J’espère que la peur se dissipera … avec l’odeur de fumée. Au plus vite.

    • Cécyle

      La peur s’est dissipée en même temps que l’odeur en une quinzaine de jours 😉
      Le carton était à gauche de ma gazinière (vous avez une photo ici ; depuis j’ai installé là un meuble bas). J’ai allumé le feu le plus devant moi. Il a quand même réussi à enflammer le carton qui était plus sur le fond, sans doute par simple « chauffage » et non au contact direct avec la flamme.

      • vincent

        Ok, vous avez préparé l’eau chaude sur une gazinière.
        J’avais d’abord pensé à une bouilloire, mais la gazinière m’avait semblé une meilleur hypothèse par la suite.
        C’est pas tout récent du coup ?

        • Cécyle

          La tisane devait bouillir.
          C’est arrivé il y a quinze jours. La photo, c’est quand a été enlevé le ballon sous ma chaudière.

Envoyer un commentaire

 

 

 

Vous pouvez utiliser ces balises HTML

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>