Décroissance @50

Toujours dans l’idée que je préfère éviter de jeter ce que je n’utilise pas ou plus, même si c’est parfois compliqué et a ses limites, j’ai utilisé des listes de diffusions, sites, applications… Cet été, je suis également passée à la boutique sans argent. C’est une association qui gère une « boutique » où les objets proposés ont été donnés et peuvent être pris gratuitement.
Lorsque j’y suis allée, j’avais pris un sac à dos rempli d’objets très divers. Je laissais en don le sac en question plus deux autres sacs à dos. Tout de suite, une des femmes me dit qu’elle sait à qui elle va les donner et se dirige vers trois jeunes hommes africains. Elle revient et m’explique que ce sont des migrants qui viennent depuis plusieurs jours parce qu’ils ont justement besoin de sacs.
Je m’éloigne et regarde les jeunes hommes puis mon regard croise celui de cette bénévole. Elle a la cinquantaine, est voilée et a une stature sérieuse. Elle me sourit et me fait un mouvement de pouce levé auquel je réponds de la même façon. Ce partage du plaisir d’avoir pu apporter un quelque chose à ces hommes dans la galère était le petit bonheur de ce jour.

Envoyer un commentaire

 

 

 

Vous pouvez utiliser ces balises HTML

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>