Ailleurs @21

Ma première randonnée en itinérance m’a permis de découvrir un grand bonheur. Marcher d’hébergement en hébergement avec toutes ses affaires sur le dos, seule, sur des chemins bien balisés, en se laissant porter par ces traversées de forêts, de pinèdes, de garrigues, au grès des drailles et des crêtes.
Moins de cinq heures de marche me laissaient sur ma faim, six heures étant un minimum pour apprécier la journée, avec de courtes pauses. J’ai suivi un découpage proposé dans le Topoguide. L’effort et la fatigue physique permettaient d’apprécier le travail du corps.
Très vite, mes autres idées de vacances, d’itinérance en vélo, ont été balayées par l’envie de revenir et poursuivre le GR avec un découpage de mon choix. La dernière journée devait être particulièrement longue et difficile, mais l’a été bien moins que prévu. Jusqu’au bout j’aurai goûté sans incident ou mauvaise surprise au plaisir de la randonnée.

Envoyer un commentaire

 

 

 

Vous pouvez utiliser ces balises HTML

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>