Jardinage @19

Le jardin partagé dont je gère la boîte mail a des soucis d’eau depuis quelque temps. Une importante fuite nous en a privés dix jours en mai et, samedi 8 juillet 2017, dès l’aube, je reçois un mail d’une adhérente-jardinière m’informant que l’eau est de nouveau coupée. J’en informe immédiatement tous nos adhérents-jardiniers, leur demandant de vérifier au long du WE, de tenter de voir un des jardiniers de la Ville en charge du secteur pour avoir plus d’information (nous sommes installés dans un square) et leur indique que j’écrirai au service compétant dès le lundi matin avec les informations qu’ils m’auront fournies.
Dimanche midi, je reçois deux mails (des fois qu’un ne suffise pas) d’une nouvelle adhérente. Le ton du mail, déjà, m’arrête : des passages en gras-souligné-majuscule : « Nous vous signalons qu‘il n’y a PLUS D’EAU» ; « Merci de vous mettre en contact avec les personnes qui peuvent intervenir pour régler ce problème très rapidement. » Je n’ai pas trop l’habitude d’accepter que l’on me parle sur ce ton, surtout dans le cadre associatif, ce d’autant que l’annonce et l’injonction se font fi de mon mail de la veille.
Je n’étais pas au bout de ma lecture… Je vous la livre telle quelle, soulignés compris ; je n’en reviens toujours pas :

« En attendant, devant l’urgence, XXX s’est rendu au supermarché et à acheté 18 bouteilles d’eau minérale!!
« (pas d’eau de ville disponible dans la rue adjacente non plus)
« Il a arrosé 1 partie une bonne partie du jardin, mais ce n’est évidemment pas une solution. »

Dix-huit bouteilles d’eau minérale ! Cela m’a mise dans une colère… ! J’en ai appelé ma présidente de jardin, en vacances à sa campagne, et Isabelle. Comment peut-on avoir l’idée d’arroser un jardin urbain à l’eau minérale dans le cadre d’un projet de développement durable ? Il y a l’eau, bien sûr, la dépense, les bouteilles en plastique… Nos adhérents-jardiniers habitent tous à portée de Caddie du jardin, peuvent prendre de l’eau chez eux, reporter l’arrosage à un autre jour tant la survie de nos plants n’est rien à l’aune de la pénurie planétaire en eau !
Je n’en reviens toujours pas. J’ai bien sûr incendié ces personnes, indiquant que j’estimais qu’ils n’avaient pas leur place au jardin. Cerise sur le gâteau : des orages étaient annoncés pour le soir ; il a plu près de 50 mm d’eau en deux heures, un record. Plusieurs stations de métro ont été inondées. Rebelote ce matin. La vengeance du climat ? J’en suis convaincue !

2 commentaires pour Jardinage @19

  • Recommandation psychanalytique de… Jacques Lacan : (En substance) ne donnez pas ma carte professionnelle à ces personnes, la psychanalyse est sans effet sur la connerie…

    • Cécyle

      J’adore ! 😉

Envoyer un commentaire

 

 

 

Vous pouvez utiliser ces balises HTML

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>