Voiture @16

Le nouveau ministre de la « transition écologique et solidaire » (je n’ai pas envie de citer son nom) annonce début juillet la fin du moteur à explosion pour les véhicules individuels en 2040. Ou un truc genre. Oui, juste un truc. Genre. Mais qu’est-ce qui me prend ? Ce n’est pas bien de vouloir supprimer les pots d’échappement ?
Évidemment oui. Par contre, ce qui est absurde, c’est de remplacer une sorte de voiture par une autre sorte, fut-elle moins polluante (cela n’atteint pas à l’environnement Fessenheim ? et Bure ? et Flamenville ?), déjà parce qu’il va falloir produire ces nouvelles voitures sans s’interroger sur les dégâts de la production de masse (dégâts environnementaux et sociaux) ; ensuite parce qu’il faut les « nourrir » en électricité ; enfin parce que le développement durable exige avant tout que l’on s’interroge sur l’organisation spatiale des activités humaines et sur nos modes de déplacement.
La mesure annoncée n’est donc qu’une mesure qui encourage une économie de la production au profit des capitalistes qui en détiennent l’appareil. Elle ne met rien en cause, n’inverse aucune tendance. Elle sera à terme sans effet sur le réchauffement climatique. Ce ministre n’est définitivement qu’un pantin médiatique dont la tête est aussi grosse que le portefeuille. Voilà. C’est dit.

Envoyer un commentaire

 

 

 

Vous pouvez utiliser ces balises HTML

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>