Vérité syndicale @23

Pour annoncer la très faible participation perçue par les sondages quelques jours avant le premier tour des législatives, une journaliste de France TV Info a évoqué de manière péremptoire la « lassitude des électeurs ». J’ignore si c’est vrai ou faux, mais je crois que cela m’afflige encore plus si c’est vrai !
Las de quoi ? De la vie démocratique ? Il n’en reste pourtant pas grand-chose, entre l’état d’urgence et les lois liberticides attenantes, le populisme d’une classe politique qui joue à la Star Ac au détriment de l’intérêt général, la technocratie au gouvernement qui veut nous faire croire que le choix technique est meilleur que le choix politique… Oh ! le gros mot : « choix politique ». Que vaut pourtant une démocratie qui n’a d’autre projet que la gestion des affaires courantes selon le gré d’un président charismatique ? Cela ne s’appelle-t-il d’ailleurs pas le totalitarisme, ou quelque chose d’approchant ?
La 5e République est née autoritaire, elle a vécu quelques années d’alternance qui nous ont fait croire en sa capacité démocratique ; la revoilà autoritaire, et antisociale, ce qu’elle n’était par contre pas à l’origine. Et tant que les électeurs laisseront dire qu’ils sont las, il n’en sera pas autrement. Que faudra-t-il pour qu’ils prennent conscience qu’on leur a volé leur destin ? Une grande crue ? C’est une idée, ça… la grande crue. Une guerre ? Nous y sommes déjà. Un sursaut de conscience de l’être ?
Je gage que la recomposition en cours fasse prendre conscience que la nouvelle majorité présidentielle porte une démocratie autoritaire, technocrate, antisociale au service de la finance internationale et contre la révolution écologique et que cela, en dépit d’une médiatisation sous forme de jeu de Monopoly, est en fin de compte aussi un projet politique. Ce n’est que par cette prise de conscience-là qu’un contre-projet à gauche pourra se construire, pas une soi-disant France insoumise dont le chef prône la discipline et la soumission à sa toute-puissance. Non, un projet socialiste, féministe et écologique pour les années 2020. Tiens, ça me rappelle quelque chose… La rime, sans doute ; la rime.

Envoyer un commentaire

 

 

 

Vous pouvez utiliser ces balises HTML

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>