Bigleuse @77

J’étais l’autre jour à un pique-nique avec des personnes que je connaissais, d’autres non. Un moment, je regarde mon portable. Une femme s’adresse à moi ; on ne se connaît pas mais elle me sait écrivaine.
— Tu as un problème de vue ?
Je le lui confirme, indiquant que je suis albinos. Comme souvent, elle n’établit pas de lien entre albinisme et déficience visuelle. Je lui indique donc que tous les albinos sont malvoyants.
— Il ne faut pas généraliser.
Ma surprise a été totale. J’avoue que c’est la première fois que l’on me fait une telle réponse. J’insiste en indiquant que c’est physiologique, incontournable. Cette personne en rajoute dans le même registre, s’élevant contre les généralités abusives. Je suis de plus en plus interloquée. Isabelle prend le relais, sans plus de succès. Elle se tourne vers moi.
— Laisse tomber.
Ce que je. Ce n’est pas dans mes habitudes mais là, tant de bêtise est si confondante que la plus parfaite des pédagogies n’y serait sans doute pas venue à bout. Misère.

2 réflexions sur « Bigleuse @77 »

  1. Isabelle

    Cette femme a ajouté une remarque sur le fait qu’il n’y a qu’en mathématiques que l’on peut généraliser. C’est sûr que bêtise+bêtise=bêtise, c’est une généralisation incontournable.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.