Délice @7

Quand je suis arrivée à Paris, j’ai vécu six ans en résidence universitaire, cuisinant sur deux plaques électriques collectives. J’ai ensuite emménagé dans un appartement et ai décidé de ne pas avoir de four considérant que j’avais pu m’en passer jusque là ce d’autant que les temps de cuisson m’ont toujours semblé exorbitants. J’ai acheté un micro-ondes pour uniquement réchauffer et décongeler, que j’ai remplacé plus tard par un modèle avec grill, considérant cette fois que mon poids ne m’autorisait pas à cuisiner des aliments trop caloriques.
Je ne me suis jamais vraiment servie du grill. Ma-Jeanine me faisait une tarte aux pommes tous les dimanches, Isabelle des gâteaux à la demande, Danielle des cakes, Sarah des pains d’épice, deux fois par an, chez ma mère, je faisais des sablés… L’envie d’un four, pourtant, me taraudait de plus en plus ; la perspective de refaire ma cuisine était une occasion. Je me sentais en suffisante « maturité diététique » pour ne pas trop succomber aux tartes, pizzas, gratins et gâteaux. J’avais vu chez Sarah qu’il existe des fours combinés. C’était ce qu’il me fallait, vu que je n’ai pas la place pour deux fours. Mon micro-ondes fonctionnait toujours. J’attendais qu’il tombât en panne. Et Pierre m’a sauvée !
Il me le reprenait. On était proche de mon anniversaire ; maman me proposait depuis plusieurs années de participer à l’achat. J’ai franchi le pas. Isabelle m’a offert les tôles qui vont bien pour ne pas faire de trop grandes quantités, Danièle une petite terrine pour cuisiner des gratins. Et me voilà partie à faire une pâte brisée pour une pissaladière et deux bourdelots pomme-abricot… dont le sucre a coulé et brûlé au contact de la plaque en céramique. Pas le droit aux abrasifs dit la documentation ! Alors je frotte, en douceur, depuis quinze jours, le temps de vider mon congélateur et pouvoir me mettre à la cuisson au four en congelant le trop et des boules de pâte à dimension de la tôle.
Restera à protéger la plaque en céramique et à caler le temps de cuisson ; cela en manquait la première fois. Et à accepter de faire monter un peu ma facture d’électricité. Je suis cap ! Non ? Chiche !

2 commentaires pour Délice @7

  • Isabelle

    Miam ! 😉

    • Cécyle

      Tu as goûté du bourdelot, je crois !

Envoyer un commentaire

 

 

 

Vous pouvez utiliser ces balises HTML

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>